Avec Apex, la précision anilox franchit une nouvelle étape

    

Les imprimeurs flexo du monde entier s'accordent à dire que la productivité est la clé du succès de leur entreprise. Et pour améliorer leur productivité, ils doivent pouvoir compter sur un processus d'impression cohérent et prévisible. Mais la tâche n'est pas facile du fait du nombre de variables relatives à la technologie flexo. Les cylindres anilox d'Apex permettent d'extraire au moins une variable importante de cette équation complexe. En ajoutant les microscopes Troika AniCAM à son système mondial de mesure et de contrôle, Apex améliore davantage encore la précision de chaque anilox ainsi fabriqué et fourni.


Pour plus de précision, nous devons définir clairement ce qu'est la « productivité » dans le secteur de la flexographie. Certains clients considèrent qu'il s'agit de l'efficacité de la presse, du temps d'utilisation, ou bien de l'utilisation et de la productivité de ladite presse, chacun de ces éléments pouvant être mesurés avec les différents formats. Pour être clair et précis, Apex définit quant à lui la « productivité » comme étant le pourcentage du temps pendant lequel une presse réalise un produit imprimable vendable à la vitesse d'impression attendue. Alors que l'objectif de l'industrie est d'atteindre une « productivité » de 70 %, de nombreux imprimeurs flexo admettent en réalité une moyenne de 35 %, du fait du temps consacré au réglage, à la préparation et aux temps d'arrêt. Ce chiffre ne peut être amélioré qu'en obtenant un meilleur contrôle du processus et de ses paramètres.

Ainsi, les opérateurs de presse peuvent produire aujourd'hui de la même manière qu'ils l'ont fait hier, tout en effectuant des ajustements moindres en matière de compensation.

Le flexo et ses variablesApex_Anilox_Anicam

Le nombre de variables au sein du processus d'impression flexo actuel est excessif : la marque et les détaillants cherchent à obtenir des emballages de marque cohérents à l'échelle mondiale, de manière efficace et efficiente, tout en réduisant les coûts. Autant dire qu'il s'agit d'un combat permanent dans un environnement où les anciennes et les nouvelles presses fonctionnent souvent côte à côte et combinées à la grande variété de types de clichés, d'adhésifs, de substrats, d'encres et d'anilox.

Afin d'assurer la cohérence de la production quelle que soit sa forme, il est impératif d'identifier le cœur, ou la base du processus et de s'assurer que cet aspect de la production est cohérent et contrôlé. Avec la flexographie, ce socle est constitué de l'« anilox et du transfert d'encre ». Cet aspect est un élément bien plus important du processus d'impression que ne le pensent de nombreuses personnes », déclare Bas van der Poel (directeur du marché Étiquettes/Emballages souples). « Il doit transporter la quantité exacte d'encre, de manière contrôlée et stable, sans variation, afin d'obtenir des résultats constants et prévisibles. La productivité est ainsi améliorée, tout en garantissant une qualité constante. »

La cohérence de la fabrication des anilox

La bonne nouvelle, explique Nick Harvey (directeur technique chez Apex International), est que les cylindres anilox d'Apex sont les plus contrôlés et les plus cohérents du marché à ce jour. « Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour fournir des trames et des volumes d'encre uniformes, à tout moment et partout dans le monde. Afin d'améliorer de façon constante et proactive la précision de ses mesures, Apex a récemment acheté 10 microscopes Troika AniCAM. Ceux-ci sont utilisées parallèlement aux équipements de microdynamique existants déjà en place dans l'ensemble de l'organisation Apex. Et Nick Harvey d'ajouter : « Il s'agit-là d'une proposition vraiment unique dans notre secteur. Notre système mondial à double calibration assure l'uniformité mondiale de nos mesures de volume. »

Les mesures effectuées avec AniCAM de Troika offrent une répétabilité de ± 0,1 cm3/m2 entre 600 et 1200 lpi. En outre, Apex a collaboré avec des spécialistes d'une société mondiale leader en recherche et développement, ainsi qu'avec Troika pour développer un nouveau logiciel permettant d'améliorer l'interaction entre les différents appareils et de réduire davantage les tolérances. « Une imprimante commande un anilox avec une trame et un volume déterminés. Nous mesurons cet anilox avec nos équipements dans un environnement parfaitement contrôlé », explique Harvey. « Les chiffres que nous obtenons de ces mesures doivent se situer dans la plage resserrée de nos tolérances pour garantir la cohérence avec les spécifications requises. »

Jon Jordan TroikaPhoto : Jon Jordan et l'appareil Troika AniCAM

À titre indicatif, un cheveu mesure entre 40 et 70 microns d'épaisseur. Avec les mesures de volume anilox, 1 cm3/m2 a une profondeur comprise entre 2,5 et 4 microns. Par conséquent, l'environnement dans lequel nous mesurons, ainsi que la référence de double vérification d'Apex, nous permettent d'éliminer la variable de volume anilox de l'équation complexe de la flexo et de permettre aux imprimeurs d'améliorer la « productivité de leur presse ».

Si vous souhaitez en savoir plus sur la précision des mesures de volume, contactez-nous! Nous vous mettons en contact avec l'un de nos experts techniques qui parle votre langue.

Contactez-nous

Ceci fait partie 1 d'une série de 3 courts articles sur l'utilité, la nécessité et la précision des mesures d'anilox. Lisez les 2 autres articles dans les prochaines semaines!

FOLLOW US ON SOCIAL MEDIA!

facebook Linkeding twitter

 www.apex-groupofcompanies.com 

 

About The Author